Le mot Kelsch (Kölsch, Koelsch) désigne une toile de lin ou de chanvre à carreaux ou à rayures.

Grâce à la présence de nombreux cours d’eau propices à la culture et au rouissage du lin et du chanvre, les cultures se répandent en Alsace, et de nombreux tisserands s’installent dans le « Ried », autour de Sélestat, pour donner naissance à cet artisanat spécifique.

Cette toile représentait pendant quatre siècles l’élément essentiel du trousseau des paysannes alsaciennes.

Au fil du temps, ces petits ateliers s’orientent vers le tissage du coton.

 

1653

 

Les matières utilisées

Le lin :

Actuellement cultivé dans le Nord-Ouest de la France essentiellement en Normandie), c'est une fibre végétale noble connue depuis la plus haute antiquité.

Le coton :

Pour les tissus métis, les fils de chaîne sont en coton peigné retours (longues fibres), ce qui correspond à des cotons très haut de gamme.

Les tissus fabriqués

Le Kelsch

Ce tissu à carreaux en lin, en métis (coton et lin) ou, plus rarement, en chanvre, fabriqué pendant des siècles par les tisserands, a longtemps été oublié dans les greniers. Sa redécouverte, au fil des années, permet d’en apprécier la grande variété. Mais tout tissu à carreaux n’est pas kelsch : quelques rares - mais incontournables - points communs lui confèrent le caractère d’authenticité.

 

1646

Réservé jadis à la literie, housses d’édredon et taies d’oreillers, rideaux d’alcôves, le Kelsch connaît aujourd’hui une nouvelle vie.

Le Kelsch métis

Il est réalisé en coton peigné retors, en chaîne, et en lin longs brins, en trame ; sa forte densité permet des usages pour la table et l’ameublement.

Le Kelsch pur lin

Il est tissé en lin retors en chaîne et en lin longs brins en trame, ce qui apporte à ce tissu en pur lin une grande régularité, une très belle finesse et beaucoup de souplesse.

Le Kelsch nature 

Il est réalisé avec des fils de lin rustique qui lui donnent un aspect « nature » agréablement irrégulier. Il est utilisé par les brodeuses pour être rebrodé au point de croix.

1655

 

Le Kelsch chanvre 

Le kelsch était principalement réalisé en lin ; le chanvre était réservé pour des usages plus grossiers, comme les sacs à grains par exemple.

 

1662

 

 

source : www.tissage-gander.fr

 

Les photos ont été prises dans le point de vente des Tissages Gander à Muttersholtz. Je remercie plus particulièrement Madame Gander pour son aimable autorisation de les prendre et les publier.